Parcourir…

Vus récemment

  1. Adèle et Lee

Mentions légales

Editions EMOTICOURT 
Siège social : 
24-28 rue de la Pépinière 
75008 Paris
Tél : 06.30.65.98.29

SARL immatriculée au R.C.S de Paris 
n° 534113246
Capital : 10.000 €

contact@emoticourt.fr

 

Fb

Sans_titre

Abonnez-vous au flux RSS des nouveautés Flux RSS

  • Ajouter à NetVibes
  • Ajouter à Yahoo
  • Ajouter à Windows Live

Adèle et Lee

 

Adèle et Lee De Mélikah ABDELMOUMEN - Emoticourt

Feuilleter…

De Mélikah ABDELMOUMEN

 

Emoticourt - Collection : Fiction - novembre 2013

    • Livre papier

      7,00 €
    • eBook [PDF/version imprimable]

      3,99 €
    • eBook [ePub]

      3,99 €
    Formats disponibles →  Format PDF Format ePub
     
     

    Présentation

    Adèle a 13 ans quand elle arrive dans le collège où enseigne Lee. La violence des sentiments adolescents constitue la trame de cette tragédie, écrite dans un style littéraire bicéphale, où l'Amérique et l'Europe se rejoignent.

    Supports disponibles

    • Livre papier

      format 130 x 155, 70 pages, Noir & blancEnvoi sous 2 à 5 jours
    • eBook [PDF/version imprimable]

      Pdf PDF (PDF/version imprimable), 73 pages
      A télécharger après achat
    • eBook [ePub]

      Epub ePub (ePub)
      A télécharger après achat

    Presse

    • http://jean-claude.bologne.pagesperso-orange.fr, 04/04/2014
      Lectures récentes 2014 : Mélikah Abdelmoumen, Adèle et Lee, Emoticourt.

      " On appréciera surtout, dans ce court récit, l’art de poser un personnage en une touche pittoresque, en une image très visuelle qui lui donne aussitôt une présence indiscutable. « Elle portait ces lunettes de soleil trop grandes qui la faisaient ressembler à une mouche » — « Il avait les cheveux noirs et portait la moustache sans la moindre touche de ridicule » — « Une petite voix à la fois rauque et douce, qui s’avançait timidement dans l’atmosphère »… Un art consommé de la narration, aussi, qui sait créer et entretenir un suspens, et jouer de l’ambiguïté sur la réalité des propos rapportés tour à tour par Adèle, l’élève, et Lee, son professeur. Mensonge, folie, intrigue ? La part d’interprétation du lecteur est parfois grande, tant sur la réalité des propos que sur les motivations des personnages. De temps en temps, une note étrange (les lévitations d’Adèle…) vient jeter le doute dans les esprits. « Mais il n’était surtout pas question de déverrouiller tout ça ; ça aurait voulu dire laisser remonter le reste. On ne peut pas faire le tri dans ce genre de choses. Soit on boucle tout et on jette la clef, soit on prend le risque que tout explose. » Il faut surtout jeter la clé : au lecteur de la retrouver, ou de proposer la sienne (…)"

    • Image

      Site du libraire numérique ePagine, 12/02/2014
      Le blog ePagine

      Une critique de Christophe Grossi. "J’ai été stupéfait par la puissance d’évocation et la capacité qu’a l’auteur en si peu de « pages » de nous faire entrer et de nous entraîner dans cette histoire fulgurante. Comme si chaque phrase contenait en elle des dizaines d’autres, comme si l’auteur était parvenue à les resserrer au point de ne garder que l’essentiel tout en permettant au lecteur de retrouver celles qui auraient été gommées. Est-ce dû à l’imagination débordante de la narratrice ou a l’omniprésence du cinéma dans ce texte ? On y trouve en effet de nombreuses références à des réalisateurs, films, personnages et comédiens, la plupart américains, des frères Coen à David Lynch en passant par Hitchcock, Thelma et Louise, Ingrid Bergman, Gus Van Sant, les séries TV… Et cela, dès le tout début où la narratrice, à rebours, revient sur sa petite enfance puis l’année de ses treize ans avant la folle équipée qui s’ensuivra. Personnages bien campés, psychologie maîtrisée, sens de la narration et du suspense, phrases alternant descriptions, analyses et formules choc, style s’adaptant dans l’alternance des points de vue de la jeune femme et du professeur, Adèle et Lee est une belle réussite (...)"

    • La Bauge littéraire, 09/11/2013
      Mélikah Abdelmoumen, Adèle et Lee

      Une critique qui établit un parallèle entre Adèle (jeune fille de 13 ans) et Lee (son professeur de littérature) et Dolores et Humbert, les héros du "Lolita" de Nabokov, "couple au cœur non seulement d’un des plus grands scandales littéraires du XXe siècle, mais encore et surtout d’un des plus grands romans de tous les temps". http://postlucemtenebrae.eu/melikah-abdelmoumen-adele-et-lee/

     
    • Extraits
    • Caractéristiques

    Référencer ce produit sur votre site

    → Copier en mémoire :
     

    Découvrez aussi

    Envoyez-le en cadeau !